Pendant cette période de mesures sanitaires, toutes les représentations de spectacles sont suspendues. Nous vous tiendrons informés au moment de la reprise. Ce site vous montre tous les spectacles que vous auriez pu voir dans nos lieux.

Rechercher

La Mort du Roi Tsongor

Théâtre, Récit, Musique

sam. 31 janvier 2009 - 20h30

C’est le jour heureux où Tsongor marie sa fille. Le jour où il croit enterrer à jamais le roi de sang qu’il a été. C’est le jour tragique où la guerre éclate. Et déchire son clan encore, encore…

Le jour où Souba, le plus jeune des Tsongor, part en exil… Cette quête initiatique le mène à la rencontre de son père, à la rencontre de lui-même : il se confronte à cet héritage familial que nous portons tous, sans le savoir, et qui nous conditionne malgré nous. Il plonge jusqu’aux racines de la violence et nous place face à nos propres démons.

Olivier Letellier s’empare à bras le corps de cette grande épopée de Laurent Gaudé. Il poursuit son exploration d’un théâtre de récit qui fait jeu de tout, pétri d’images fortes, un duo avec Julie Läderach au violoncelle, pour un corps à corde qui nous entraîne dans une Antiquité imaginaire, troublant reflet de la folie des hommes d’aujourd’hui.

La Mort du roi Tsongor a quelque chose des grandes tragédies grecques. La langue de Laurent Gaudé est superbe, poétique, envoûtante. Il s’agit d’une superbe fresque qui tient à la fois de la tragédie antique et du récit épique décrivant les douleurs d’une fratrie royale séparée par le destin.

Olivier Letellier : récit
Julie Läderach : violoncelle

Mise en scène et adaptation :
Guillaume Servely, Olivier Letellier

Création musicale : Simon Kastelnik
Création lumière : Lionel Mahé
Scénographie et costume : Dodeskaden
Collaboration artistique : Isabelle Magnin, Pépito Matéo
Collaboration à l’adaptation : Caroline Girard

D’après le roman éponyme de Laurent Gaudé, Goncourt des Lycéens en 2002, et Prix des Libraires en 2003.

Dans le cadre du festival "Décalages".